Gallery

Insolite : la Salvation Mountain

Simpsons ou hippies ?

Située à un peu plus de trois heures de Los Angeles, à seulement 20 minutes du Mexique, la Salvation Mountain faisait partie des lieux mystiques et atypiques que je ne voulais rater sous aucun prétexte. Vues dans le film Into The Wild, ses couleurs psychédéliques sont encore plus surprenantes en vrai. Un vrai spot à instagrameuses.

Sur la route, on a pu se faire contrôler par les douanes qui vérifiaient que nous ne venions pas du Mexique. C’est toujours sympa comme rencontre.

En arrivant sur les lieux, on a tout de suite été impressionnées. L’endroit parait irréel. On dirait un dessin des Simpsons avec des couleurs flashys, des reliefs arrondis et une typographie enfantine. La montagne fait 60 mètres de hauteur, on peut se promener à l’intérieur. Au départ lieu de déclaration d’amour à Dieu, elle est devenue une véritable oeuvre d’art. J’étais aux anges.

On a eu la chance de pouvoir parler à un des “gardiens” de la montagne. Il est venu vivre ici il y a 5 ans et est depuis coupé du monde. Encore aujourd’hui, la Salvation Mountain s’agrandit et tout le monde est invité à venir peindre dessus tous les samedis.  Il a nous a expliqué comment ils forment les lettres avec des bottes de foin et de la glaise et comment il arrive à vivre seul en plein milieu du désert. J’ai arrêté de l’écouter quand il a dit qu’il voyait souvent des mygales.

Pour la petite histoire, la Salvation Mountain a failli ne jamais voir le jour. Le gouvernement américain ne voulant pas que des marginaux installent un lieu de culte sur ce qui était un ancien camp militaire, fit une analyse truquée du sol. Les défenseurs du lieu se sont battus, et grâce aux dons des visiteurs et au travail des bénévoles qui viennent s’exiler ici, la montagne est aujourd’hui bien protégée et entretenue.

IMG_9560

IMG_9572

IMG_9574

IMG_9628

IMG_9594

IMG_9607

IMG_9606

IMG_9651

IMG_9631

IMG_9661

IMG_9707

Slab City, renegade community

Non loin de la Salvation Mountain se trouve East Jesus. Un lieu encore plus atypique, un peu flippant il vaut l’avouer, regroupant des oeuvres d’art “modernes” (j’aurais dit bizarres mais c’est écrit modernes…), fabriquées à partir d’objets de récupération.

IMG_9669

IMG_9682

IMG_9677

IMG_9679

IMG_9689

Slab City se revendique comme la dernière ville 100% libre des Etats-Unis. Sans eau courante, sans électricité, les “Slabbers” viennent y vivre pour sortir du système.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s